0

Retrouvez toutes nos actualités

Actualités

Le neuf ou l’ancien ? quel type de bien faut-il privilégier ?

De nos jours, le neuf et l’ancien suscitent énormément de réactions, la question que beaucoup se pose est de savoir s’il faut investir dans un bien immobilier neuf ou dans un bien immobilier ancien.

 

Tout d’abord, savez-vous quelles sont les conditions pour qu’un bien soit considéré comme ancien ?

 

Un logement est qualifié d’ancien, si et seulement si il a été habité, pendant plus de 5 ans et a été vendu au moins une fois. Le marché de l’immobilier ancien représente plus de 80 % des ventes à l’échelle national entre mai 2020 et mai 2021. Il a dépassé la barre du million de vente avec au total 1 130 000 ventes sur le territoire français.

 

Le nombre de ventes enregistrées par les constructeurs de maisons individuelles est quant à lui de 138 000 transactions entre les douze mois qui sépare juin 2020 et mai 2021. Néanmoins, dans sa globalité le parc immobilier neuf en France représente 400 000 logements, sont inclus : Les logements sociaux, les maisons individuelles et les copropriétés réalisés par des promoteurs ainsi que, les logements individuels non réalisés par des promoteurs.

 

Ainsi, le parc immobilier ancien est beaucoup plus conséquent que celui du neuf, c’est pourquoi le nombre de transaction immobilière dans l’ancien sera toujours plus important que les transactions dans le neuf. En termes de statistiques, d’après Logicimmo, 47 % des Français préfèrent investir dans l’ancien, 23 % ont déclaré privilégier le neuf et 30 % sont sans avis. Dans les 23 % des personnes qui optent pour le neuf, nous y retrouvons une cible qui a moins de 35 ans et qui est primo-excédant. Le secteur de l’ancien lui est généralement plus apprécié par les secondo-accédants, car ils représentent 60 % des transactions sur l’année 2020. Nous allons voir dès à présent quelles sont les différences entre le neuf et l’ancien.

 

Tableau comparatif entre le neuf et l’ancien (France 2020)

 

Bien neuf

Bien ancien

Prix moyen du M2

4373 €

2060 €

Prix moyen global

242 620 €

227 580 €

Surface moyenne

55,5 M2

110 M2

Valeur moyenne empruntée pour le financement d’une résidence principale

180 800 €

171 800 €

Nombre de crédit accordé aux français dans le cadre des résidences secondaire

321 800

961 400

Nombre de transaction

 

 

 

Immobilier neuf

Immobilier ancien

+

-

+

-

Moins de charges

Plus onéreux (15 à 25 %)

Moins onéreux

Rénovations à prévoir

Moins de frais d’acquisition

(Compris entre 5,8 % et 8 %)

Délais plus long

Plus de cachet

Plus de frais d’acquisition

(Compris entre 7 % et 8 %)

Le neuf est généralement plus confortable

 

Plus de facilité à se projeter

Imprévus pendant les travaux

Consommation énergétique 3 à 5 fois moins importante que l’ancien

Difficilement trouvable en centre-ville

Délais de vente plus courts

 

Frais de notaire réduit (2 à 4 %)

 

Réductions d’impôts possible si le bien se trouve dans un centre-ville ancien et que le montant des travaux à effectuer représente 25 % du prix d’achat

 

Le bien est personnalisable (sur-mesure)

 

Grâce à la loi Malraux, L’investisseur peut soustraire 30 % du montant des travaux de ses impôts si le bien est considéré comme site patrimonial remarquable

 

Pas de travaux

 

 

 

 

 

Après avoir pris connaissance du tableau ci-dessus, nous pouvons constater que le nombre de points positifs et négatifs sont tout aussi nombreux dans le secteur du neuf comme de l’ancien. Il n’y a pas forcément d’avantage à privilégier un bien immobilier neuf à un bien immobilier ancien et vice-vers-ça. Le choix d’achat d’un bien immobilier doit plutôt se concrétiser suivant différents facteurs comme : la région, la commodité, la zone stratégique (centre-ville par exemple), vos goûts ou encore suivant votre budget. Un bien neuf en centre-ville sera très difficile à trouver et très onéreux suivant la ville dans laquelle vous souhaitez acheter. La crise du Corona virus n’a pas aidé, car en effet, beaucoup de biens et de projets dans l’immobilier du neuf, ont pris du retard, de ce fait le phénomène de rareté s’est amplifié dans beaucoup de ville. Ce ne sont pas que les plus grandes villes comme Paris et Marseille qui ont été impacté, les villes de taille moyenne comme Aix, Montpellier ont subi le même phénomène que Lyon, Paris ou encore que Rennes.

 

En tête du podium nous retrouvons Lyon avec une augmentation du prix du neuf de +11% au m2, nous retrouvons ensuite la ville Aix-en-Provence avec une augmentation du prix du neuf de +10 % au m2 et c’est la capitale qui clôture le podium avec une augmentation de +9 % au m2.

 

La flambée du prix du m2 dans le neuf n’est pas dû qu’au retard des promoteurs. La presque totalité des matériaux essentiel à la construction ont subis une envolée des prix, le bois lui, enregistre une hausse de plus de 200 % et pouvant aller jusqu’à 250 %, le béton quant a lui a une hausse qui oscille entre 30 et 40 % et pour finir la ferraille, elle enregistre une hausse de 124 % entre septembre 2020 et septembre 2021. Cependant dans certaines petites villes et villages peu de biens ancien sont disponibles, à contrario, la place ne manque pas, beaucoup de terrains sont disponibles à proximité du centre-ville et des commodités à des prix très raisonnables.

 

La conjoncture économique actuelle a engendré une hausse considérable des matériaux essentiels à la construction des habitations, l’augmentation de ces matériaux a donc eu des répercussions sur le prix des biens. Par ailleurs l’immobilier est un investissement sûr, de très bonnes affaires dans le neuf reste possible dans certaines zones géographique de la France.

Ces actus peuvent aussi vous intéresser

Devenir Agent Immobilier à 25 ans, 30 ans, 40 ans et 50 ans

Les besoins croissants et complexes en termes de logements appellent très souvent à recourir aux ...

Impact du Coronavirus sur le marché immobilier

Euphorique jusque-là, le marché immobilier est à l’arrêt, en raison du coronavirus. L’occasion po...

Dirigeants et Managers : Êtes-vous assez présents sur les Réseaux Sociaux ?

Les entreprises et les dirigeants doivent désormais compter sur les réseaux sociaux pour mettre e...